3 leçons sur la prise de décision par une championne de poker

Home / Business / 3 leçons sur la prise de décision par une championne de poker

3 leçons sur la prise de décision par une championne de poker

Liv Boeree est une championne de poker (gagnante de l’European Poker Tour en 2010). Elle est également mannequin et présentatrice TV. Aujourd’hui, elle nous donne 3 leçons apprises lors de sa carrière sur la meilleure façon de prendre des décisions.

Attention à ne pas minimiser le facteur chance

En 2010, lorsqu’elle gagne l’European Poker Tour, elle ne joue à plein temps au poker que depuis 1 an. En toute logique, elle a pensé qu’elle était juste super douée. Si douée, qu’elle a plus ou moins arrêté son étude du jeu, et qu’elle s’est mise à prendre plus de risques. Elle a joué dans de plus grands tournois, contre les meilleurs joueurs du monde. Au fil du temps, ses résultats n’étaient plus aussi bon. Elle n’était donc pas si douée. Il s’agissait plutôt d’un coup de chance.

C’est le même principe que ce que l’on a vu avec les cryptomonnaies en 2017. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais la seule chose qui est montée plus vite que les marchés eux-mêmes étaient le nombre de « spécialistes de placements » sortis d’on ne sait où. Il n’est pas impossible qu’ils aient tous des stratégies gagnantes. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il est facile de se prendre pour un génie lorsque l’on se positionne dans un marché qui croît tellement que même les pires stratégies seront gagnantes. Ils n’étaient pas si bons que ça, ils avaient juste la chance d’être dans le bon secteur. 

La première leçon à en tirer est donc la suivante : quand vous rencontrez du succès, il est très important de prendre en compte la part du facteur chance. En effet, notre égo aime bien le minimiser lorsque l’on gagne.

Toujours quantifier

Le poker est un jeu de probabilités et de précision. Vous devez être bon avec les nombres. Vous ne pouvez pas vous en tirer juste avec « ils doivent sans doute bluffer ». La seule chose que vous allez réussir à faire, c’est perdre beaucoup d’argent. Il faut donc quantifier les possibilités et les estimer numériquement.

C’est également vrai dans le milieu de l’entreprise. Boeree recommande de ne pas se contenter d’un « peut-être » ou « sûrement » qui sont des notions floues et propices à l’interprétation.

La seconde leçon est donc qu’il faut essayer d’utiliser des nombres à chaque fois, car ainsi tout le monde sait exactement ce que l’autre comprend.

Votre intuition est fausse

Combien de fois avez-vous vu ce genre de citations sur Facebook ou Instagram ?

Faut-il suivre son instinct ?

C’est mignon non ? Eh bien ce sont en réalité de très mauvais conseils. Voici juste après quelques-uns des meilleurs joueurs au monde de poker. Selon vous, ils ressemblent à des gens qui ne jouent qu’avec leur intuition et leurs sentiments ? Non. Je pense plutôt qu’ils utilisent des analyses prudentes et lentes.

Faut-il suivre son instinct ?

Nos intuitions sont loin d’être aussi parfaites que Facebook aimerait nous le faire croire. Du moins, notre intuition est utile dans des sujets de notre vie quotidienne auxquels nous sommes habitués. Par exemple, on peut s’y fier pour savoir la réaction que va avoir un ami à une nouvelle avant même de lui avoir parlé. Ou alors, si on va réussir à se garer dans une place de parking serrée. Mais lorsque l’on s’intéresse à des choses plus importantes, comme notre carrière, l’achat de notre maison ou autre, il est préférable de faire une analyse sérieuse. Pour cela, je vous recommande le 3ème point de l’article sur comment prendre des décisions plus rapidement qui propose une technique d’analyse efficace.

Donc la troisième leçon est qu’il ne faut pas trop privilégier notre intuition (même s’il ne faut pas l’oublier).

Conclusion et applications

Voici donc 3 citations de Boeree qui résument les 3 leçons précédentes :

  • La victoire est plus douce lorsque l’on gagne beaucoup de fois
  • Votre instinct est votre ami. L’analyse coût-bénéfices aussi.
  • L’avenir est inconnu, mais vous feriez bien d’essayer de le prévoir

Découvrez d’autres techniques sur le guide du développement personnel au travail ainsi que sur le guide du développement personnel !

Related Posts
Showing 2 comments
pingbacks / trackbacks
  • […] Il n’existe pas de méthode miracle pour prendre une décision parfaite. Et puis de toute façon, la décision parfaite n’existe pas. Je vous en ai proposé une plus haut (de méthode), à vous de la tester et de voir si elle vous convient. Pour ma part, je l’utilise à chaque fois. Découvrez également 3 leçons sur la prise de décision offertes par une championne de poker.  […]

  • […] Il n’existe pas de méthode miracle pour prendre une décision parfaite. Et puis de toute façon, la décision parfaite n’existe pas. Je vous en ai proposé une plus haut (de méthode), à vous de la tester et de voir si elle vous convient. Pour ma part, je l’utilise à chaque fois. Découvrez également 3 leçons sur la prise de décision offertes par une championne de poker.  […]

Leave a Comment