10 Days to faster reading (The Princeton Language Institute) – Résumé et avis

Comment lire plus vite ?

L'importance de la lecture rapide

Dans cet ouvrage, le Princeton Language Institute (PLI) et Abby Marks-Beale nous donnent les clefs nécessaires pour apprendre à lire plus vite. Ils commencent par définir ce qu’est un bon lecteur et les catégories de lecteurs, puis proposent 4 techniques afin de s’améliorer.

Je me permets également de rappeler que la lecture rapide à de nombreux avantages insoupçonnés, n’hésitez pas à vous y mettre !

Ma note (3/5) : ★ ★ ★  

Je fais partie de la catégorie des bons lecteurs, et j’ai trouvé que ce livre ne m’a du coup pas beaucoup aidé. Par contre, les conseils et exercices sont très précieux pour quelqu’un qui lirait plus lentement. C’est pourquoi j’ai mis une note un peu moyenne. Il est très pertinent pour certains, moins pour d’autres. À savoir : il n’est pas traduit en français, donc il faut être anglophone.

Pourquoi lire plus vite ?

Le PLI classe les lecteurs ainsi en fonction du nombre de mots lus par minute :

Mots par minute Type de lecteur
100 – 200 Lecteur lent
200 – 300 Lecteur moyen
300 – 400 Bon lecteur
400 – 500 Excellent lecteur

Pour schématiser, un lecteur lent qui lira 100 mots par minute mettra 4 fois plus de temps pour lire un livre qu’un excellent lecteur à 400 mots par minute. Ou alors, l’excellent lecteur lira 4 livres pendant que lui n’en lira qu’un seul. C’est ainsi qu’une lecture rapide peut devenir très avantageux. Dans le même temps, on peut en réaliser beaucoup plus. On devient plus productif.

Il faut savoir qu’il y a une grande disparité de vitesses de lecteurs entre les individus.

À la fin des 10 chapitres du livre, le PLI propose un exercice afin de mesurer sa vitesse de lecture. De plus, on pourrait résumer les notions clefs expliquées en fonction des 4 axes suivants : la remise en cause des idées reçues, l’utilisation d’un guide, la motivation de lecture, et l’adaptation au contenu.

Remettre en cause des idées reçues

Tout d’abord, il ne faut pas rester accroché(e) aux principes que l’on a toujours eu à l’école. Pour lire vite, il faut apprendre à ne pas tout lire et à ne sélectionner que les parties intéressantes. Par exemple, on peut privilégier les conclusions à certaines parties moins pertinentes. C’est d’ailleurs dans ce but que j’essaie toujours de proposer des conclusions efficaces à la fin de mes posts. Ainsi, une personne pressée ne peut lire que la conclusion et les applications et comprendre les idées principales de l’article.

Utiliser un guide

Le PLI recommande l’utilisation d’un guide pour lire. Par guide, ils entendent quelque chose qui va guider l’oeil dans (1) le lieu de la lecture ainsi que (2) la vitesse de lecture. Suivre sa lecture avec son doigt par exemple permet à l’oeil de ne pas se concentrer sur l’endroit de la page où il doit se focaliser. Le doigt peut également imposer la vitesse de lecture, un peu comme un lièvre lors d’une course. Chacun peut utiliser ce qu’il veut : doigt, règle, marque page, etc. L’important est d’être à l’aise avec. Personnellement, c’est mon doigt.

La motivation de lecture

N’hésitez pas à vous rappeler pourquoi vous lisez ce que vous lisez. Vous avez très certainement déjà été plongé(e) dans vos pensées lors de la lecture d’un livre, pour vous rendre compte 3 pages plus tard que vous n’avez en fait rien suivi. En se rappelant régulièrement pourquoi on lit, le PLI indique que l’on se concentrera mieux et plus facilement.

S’adapter au contenu

On ne lit pas un magazine de la même façon qu’un livre ou qu’une revue scientifique. En fonction du contenu, il faut adapter son attitude de lecture. On peut suggérer par exemple, selon le format, de ne se concentrer que sur les conclusions et de ne revenir que sur les parties moins comprises. Dans un journal, la lecture du seul chapeau permet (normalement) une compréhension globale de l’article. Il s’agit là d’être stratège et de ne pas perdre son temps sur des détails inutiles.

Conclusion et applications

Savoir lire rapidement est quelque chose que je conseille vraiment. Pour ceux qui ont un peu de mal, ce livre est vraiment top. Pour les autres, passez votre chemin. Il ne vous apportera pas grand chose. Voici malgré tout les 4 leçons à en retenir :

  • N’hésitez pas à sauter les parties inintéressantes et concentrez vous sur les conclusions ;
  • L’utilisation d’un guide (doigt, règle, etc.) peut aider votre lecture et donnera un rythme à vos yeux ;
  • Rappelez-vous pourquoi vous lisez pour pouvoir rester concentré(e) ;
  • Adaptez votre lecture au type de contenu (journal, magazine, romain, etc.).

Pour continuer vos lectures, trouver un autre livre de développement personnel !

Related Posts
Comments
pingbacks / trackbacks
  • […] la lecture de l’article sur le livre de la Princeton Language Institute. Je vous y fait un résumé et un avis sur le livre 10 ways to faster reading – Comment lire plus vite ?. Vous y trouverez aussi les techniques récapitulées pour devenir un as de la lecture […]

Leave a Comment

Offrez moi un café
Articles
Offrez moi un café