Comment gérer sa colère ?

Home / En accord avec son corps / Comment gérer sa colère ?

Bienvenue sur Connect The Dots ! Si vous êtes nouveau (nouvelle) dans le coin, vous serez certainement intéressé(e) par télécharger mon ebook « 3 techniques pour changer son quotidien en 10 minutes par jour ». Cliquez ici pour le recevoir gratuitement ! 🙂

Comment gérer sa colère ?

La dernière fois que vous vous êtes vraiment énervé(e), vous êtes-vous arrêté(e) pour écouter ce que votre esprit vous disait ? Ryan Martin est professeur de psychologie à l’Université du Wisconsin. Il a passé sa carrière à étudier la colère des individus. Voici en quelques mots ses résultats.

Comprendre le fonctionnement de la colère

Les réactions de notre corps

Tout d’abord,  et ce malgré les ennuis qu’elle peut causer, la colère n’est pas vraiment mauvaise pour nous. En effet, d’un point de vue évolutif, elle joue un rôle important dans notre survie. Généralement, elle nous apprend que nous avons été lésés. La réaction normale du corps est d’ailleurs de faire battre notre coeur. C’est pourquoi notre visage (et nos extrémités) a tendance à devenir plus rouge. La colère augmente le flux sanguin car le corps se prépare au combat ou à la fuite.

Gérer sa colère, c’est gérer ses pensées

La colère est donc une réaction tout à fait normale. Elle ne devient un problème que lorsque nous n’arrivons pas à la gérer. Or, gérer sa colère consiste à gérer ses pensées, explique Ryan Martin. Alors qu’une explosion de rage peut nous informer d’une « menace », ce sont les pensées que nous avons suite à cela qui déterminent comment nous réagissons. C’est pourquoi des stratégies (comme la thérapie cognitivo-comportementale) qui enseignent aux gens des façon d’avoir une pensée plus saine sont intéressantes.

Pourquoi gérer sa colère ?

Ryan Martin a fait passer un test à de nombreux étudiants (vous pouvez vous aussi le passer juste ici !) qui lui permet d’étudier les réactions des individus dans différentes situations. Il a publié les résultats par la suite. Voici ce qu’il en ressort. Les élèves qui ont déclaré être plus susceptibles d’avoir des réactions négatives :

  • Avaient tendance à être plus en colère dans l’ensemble ;
  • Ont des scores de colère quotidiens plus élevés et expriment leur colère de manière malsaine;
  • Déclarent avoir vécu plus de jours d’émotions négatives, d’agressivité et de conduite à risque ;
  • Ont généralement un plus grand nombre d’amitiés endommagées.

Comment gérer sa colère ?

Arrêtez d’insulter !

La différence la plus frappante entre les personnes les plus en colère et les personnes les moins en colère était la fréquence à laquelle elles avaient tendance à utiliser insulter et être méchant avec les autres. Pourquoi ? Cette pensée particulière effectue une sorte de tour de magie horrible. En effet, elle transforme un autre humain en un objet vers lequel il est plus facile de ressentir de la colère.

Faites preuve d’empathie

Prenons un exemple tout simple. Imaginez que vous êtes en train de conduire, et que la personne devant vous roule vraiment très lentement (personnellement, peu de choses m’énervent plus que ça !). Ma première réaction pourrait être la rage, et nous venons de voir que c’est plutôt mauvais. Par contre, je pourrais plutôt essayer de me mettre à la place de ce conducteur lent. Si ça se trouve, il a très peur de conduire, et il préfère donc ne pas aller trop vite. En nous mettant à la place de l’autre, nous les humanisons. Autrement dit, nous faisons tout le contraire de ce qu’il se passe lorsqu’on les insulte (et que nous les rendons « objets »).

Canalisez votre colère vers quelque chose de productif

Comme on l’a vu au début de cet article, la colère est une réaction normale qui permet au corps de se battre, riposter et/ou prendre la fuite. Aujourd’hui, je vous déconseille fortement de frapper la première personne avec qui vous vous énervez (et ce même s’il s’agit visiblement d’une réaction « normale »). Non, utilisez cette colère et cette énergie dans quelque chose de productif. Il y a en effet de nombreuses manières plus saine d’exprimer votre colère. Vous pouvez protester, écrire des lettres de réclamation, donner et vous rendre volontaire pour une cause qui vous est chère, faire de l’art, écrire un bouquin, créer une musique, etc. A vous de trouver une solution qui vous correspond.

Conclusion

La colère est une réaction tout à fait normale de notre corps. Elle nous prévient que quelque chose ne convient pas, et prépare notre corps à la riposte. Cependant, l’époque où l’on pouvait simplement frapper son adversaire est finie. C’est pourquoi aujourd’hui apprendre à gérer sa colère est primordial. Pour cela, vous pouvez par exemple :

  • Ne pas insulter votre « adversaire », ce qui ne ferait qu’envenimer la situation ;
  • Faire preuve d’empathie pour essayer de comprendre au mieux la situation ;
  • Canaliser votre colère dans une activité plus productive.

La colère peut être liée à un stress intense. C’est pourquoi je vous propose également la lecture de mon article sur la gestion du stress.

Changer son quotidien

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger mon ebook gratuit : « 3 techniques pour changer son quotidien en 10 minutes par jour ». Cliquez ici pour le recevoir gratuitement ! 🙂

Vous y découvrirez :

  • Une technique pour booster sa confiance en soi et devenir à l’aise avec soi-même ;
  • La méthode la plus simple et scientifiquement prouvée pour faire le plein d’énergie, protéger sa santé, et surveiller son poids ;
  • Comment trouver sa paix intérieure, devenir maître de ses émotions et de sa vie.
Related Posts
Showing 2 comments
  • Nicolas

    Je découvre ton blog et j’aime beaucoup ton contenu ! Et hop !! Abonné 🙂

    • Paul

      Bonjour Nicolas,
      Merci pour ce retour, ça me fait très plaisir !
      🙂

Leave a Comment