Une nouvelle façon de voir la vie : la méditation

Home / Apprentissage / Une nouvelle façon de voir la vie : la méditation

Une nouvelle façon de voir la vie : la méditation

Depuis quelques temps, je m’interroge sur les potentiels bienfaits de la méditation. C’est pourquoi je me suis acheté, sur les conseils de ma tante, le livre L’Art de la méditation, par Matthieu Ricard. Selon elle, il s’agit du béa-ba de la méditation, donc je voulais voir.

Spoiler alert : j’ai adoré. En m’intéressant de plus en plus au sujet, je me suis rendu compte à quel point nos modes de vie ne sont pas en accord avec notre santé mentale.

Un mode de vie de plus en plus stressant qui empêche de se concentrer sur le présent

Posez-vous la question : quand n’avez-vous rien fait pendant 10 minutes la dernière fois ? Et par rien fait, je veux dire vraiment rien fait. Il ne s’agit pas de regarder vaguement la télé, ou de s’assoir en fermant les yeux pour penser à ses problèmes. Ou encore de s’ennuyer et de divaguer sur les réseaux sociaux sur son smartphone. Non, je parle là de 10 minutes que vous accordez à votre cerveau pour qu’il se repose.

La vérité, c’est qu’on ne fait jamais de pauses. On pense toujours à quelque chose et on ne vit pas dans le moment présent. Ainsi, on manque ce qu’il se passe de plus important : maintenant. En effet, la vie ne se vit pas en pensant au passé ou au futur. Elle se vit maintenant.

Une source de malheur

Le saviez-vous ? Une étude de Harvard démontre que, en moyenne, notre esprit est perdu dans nos pensées à réfléchir à ce qui ne va pas pendant 47% de notre temps. C’est à dire, pour simplifier, que nous passons la moitié de notre vie à réfléchir au passé, au futur (ou autre) plutôt qu’à vivre le moment présent. Hop, on s’enlève nous-même la moitié de la vie, comme ça. Vous vous rendez compte ? Et ce temps que nous passons à penser est généralement utilisé pour regretter, imaginer ou se persuader. En plus d’être du temps perdu, c’est du temps que nous passons à imaginer que l’on pourrait avoir mieux. Ainsi, il s’agit là d’une source directe de malheur.

La solution : la méditation

C’est appuyé de ces découvertes que Andy Puddicombe (professeur de méditation) invite à la méditation. En effet, la méditation aide à vivre le moment présent. Ainsi, vous réduirez le temps passé à penser et donc une source potentielle de malheur. Mais le plus dur dans la méditation est de trouver la bonne approche. Il ne s’agit pas de s’assoir en tailleur par terre et de fermer les yeux. La méditation est un travail mental. Le but n’est pas de ne penser à rien. L’idée est plutôt de voir ses émotions et ses pensées passer, de manière claire. Ensuite, il faut les observer avec un esprit concentré et relaxé.

Le concept général de la méditation n’est pas de changer ce qui nous arrive dans la vie. C’est plutôt de l’accepter et de changer la façon dont on le vit.

Mon expérience de méditation

Comme annoncé un peu plus haut, j’ai lu ce bouquin qui m’a beaucoup appris sur les principes et sujets de réflexion à avoir. Pour ceux qui ne sont pas friands de lecture, je vous conseille l’application Petit Bambou (en partie gratuite) qui est une référence dans le domaine.

Que l’on soit bien clair : je ne suis pas devenu un moine bouddhiste. Je suis quelqu’un de plutôt stressé, et la méditation m’aide à prendre un peu de recul parfois. Ça n’a pas changé ma vie, mais je relativise beaucoup plus les épreuves qui peuvent se présenter sur mon chemin.

Conclusion et applications

La vie est une succession de moments maintenant qu’il faut saisir. La méditation est un outil idéal pour se concentrer sur le moment présent. De plus, la méditation permet d’accepter plus facilement nos pensées et nos émotions, tout comme les aléas de la vie. Une personne qui médite sera généralement plus en accord avec elle-même et plus sereine.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les bénéfices du développement personnel dans la santé, comme la méditation. Aussi, je vous invite à lire le guide (gratuit) sur la confiance en soi.

Related Posts
Showing 2 comments
pingbacks / trackbacks

Leave a Comment