Comprendre le haut potentiel – en 3 minutes

 

Aujourd’hui je vais vous expliquer ce qu’est le haut potentiel intellectuel en trois minutes. Ça va vous permettre d’en comprendre les grandes lignes pour mieux aborder le sujet avec vos proches. Je m’appelle Paul et mon haut potentiel a été détecté il ya plus de dix ans maintenant. Aujourd’hui, je partage ce que j’ai appris pour aider les petits nouveaux à s’aimer, à s’accepter, à se comprendre.

NB : cet article est la transcription de la vidéo ci-dessus

C’est quoi le haut potentiel ?

Le haut potentiel c’est quelqu’un qui a un fonctionnement un chouïa différent. En gros, il se passe deux choses principales.

Hyper-connexion du cerveau

Petit 1 : son cerveau est hyper-connecté grâce à un taux de myélinisation élevé. En gros, les connexions entre les neurones se font plus vite, et de manière plus intense. Résultat : le haut potentiel pense et analyse tout, tout le temps.

Taux de myélinisation du cerveau

L’hypersensibilité

Petit 2 : il est hypersensible au monde qui l’entoure. C’est à dire qu’il arrive à déceler les moins petits détails de son environnement. Il fait preuve aussi d’une très grande empathie. Mais il est également hypersensible émotionnellement : j’aime bien dire que c’est une personne qui a la vulnérabilité d’un enfant de trois ans malgré son corps d’adulte.

Le HPI ressent les émotions des autres

Les implications pour le zèbre

Bon, ça, c’est la théorie. Qu’est-ce que ça implique concrètement ? Et bien l’analyse constante de son environnement plus le ressenti de ce qui l’entoure provoque généralement ce qu’on appelle l’extra-lucidité (ou la clairvoyance). Le haut potentiel voit les choses telles qu’elles sont, de manière crue,  sans filtre. Il fonctionne différemment du fait de son câblage différent. C’est ce nouveau mode de pensée qui permet de trouver des solutions différentes. Globalement s’il ne fallait retenir qu’une chose, ce serait que il fait tout différemment. Il n’est pas « sur-intelligent », il est différent.

extralucidité

Quelques conseils pour aborder le sujet

 

Alors que faire si quelqu’un de votre entourage vous annonce qu’il est au potentiel intellectuel ?

Déjà discutez-en. Même si on a vu quelques lignes directrices dans cette courte vidéo, on pourrait en parler vraiment des heures. Mais surtout, il y a autant de hauts potentiels qu’il y a de personnes à haut potentiel. C’est une facette de notre personnalité, et en aucun cas notre personnalité entière. On est tous différents, et on est tous uniques. Voyez vraiment cette annonce comme une ouverture au dialogue. Réapprenez à vous connaître en tenant compte de ce nouvel élément.

Comme on l’a dit, notre cerveau est câblé différemment. Ça s’applique aussi au sens des mots et de certaines phrases. On ne les analyse pas de la même façon et on comprend pas les choses de la même façon. Ça peut être notamment un problème à l’école, à la maison, ou dans un couple. Bref n’importe où. Donc reformulez toujours les choses d’une façon différente dès que vous sentez qu’il y a un blocage. Vous éviterez comme ça de nombreux quiproquos un peu débiles.

Ensuite : attention aux chocs émotionnels. Souvenez-vous, on a des airs hyper adultes et matures, mais on a les petits cœurs d’un enfant de trois ans. Un mot mal placé peut nous détruire de l’intérieur.

Et enfin (c’est certainement le plus important) ne faites pas attention aux stéréotypes du haut potentiel. Non, être haut potentiel ce n’est pas être Einstein. Mais ce n’est pas non plus être un cancre à l’école. La grande majorité des zèbres se fondent dans la masse et ne sont pas au courant de leur douance. Oui, il y a quelques exceptions. Il y a des génies, comme des élèves en difficulté. Mais ce ne sont que ça : des exceptions.

Voilà, j’espère que vous comprenez un peu mieux de quoi il s’agit qu’il y a trois minutes. Pour aller plus loin je vous recommande de lire mon article sur le déficit d’inhibition latente. C’est quelque chose qu’ont les personnes surdouées et qui pourrait vous intéresser. C’est ça qui fait qu’on a souvent l’impression d’en avoir plein la tête et que tout va exploser. À la prochaine !