💡 Ceci est la newsletter du 24/05/22. Pour recevoir les prochaines éditions, cliquez ici.

Sommaire

Temps de lecture : 3 minutes

Bienvenue à vous, parents d’enfants précoces, qui venez de nous rejoindre le mardi matin. Vous êtes nombreux à me poser des questions sur l’aide la plus adaptée à apporter à votre petit zèbre.

Ce matin, on va donc récapituler les réponses aux questions les plus posées.

Petite précision : je ne suis pas père. Malgré toute ma bonne volonté, il y a donc des points que je ne peux pas comprendre. Pour échanger avec d’autres parents, rendez-vous sur Le Troupeau.

Thème : Comment aider mon enfant précoce ?

C’est parti pour l’email sympa de la semaine 💫

🕵🏻‍♂️ Détecter un enfant intellectuellement précoce (EIP)

Avant de parler d’Enfant Intellectuellement Précoce (EIP), il faut parler de détection. Le haut potentiel se détecte. Votre intuition ne suffit pas (sorry).

Chez les enfants français (et la quasi-totalité des enfants européens), on utilise la WISC : Wechsler Intelligence Scale for Children (l’échelle d’intelligence pour enfants de Wechsler).

Il s’agit d’une version légèrement modifiée de la WAIS qui est utilisée pour les adultes.

👉🏻 J’ai fait une vidéo / article qui explique le fonctionnement de la WAIS. Vous retrouverez tout ça ici.

👉🏻 Et une liste de professionnels chez qui passer le test

 

J’ai dit plus haut que l’intuition ne suffit pas. En réalité, c’est votre intuition qui va être utile au début. Mais ce n’est pas elle qui doit confirmer le HPI.

Votre intuition (ou celle des professeurs) va vous mettre sur la piste du haut potentiel intellectuel. Vous pouvez également vous aider de ce test en ligne.

Par contre, ne prenez pas votre intuition ou le résultat d’un test en ligne comme une vérité absolue.

☀️ Vivre au quotidien avec  un enfant surdoué

Ça y est, vous avez passé la WISC et savez pour sûr que votre enfant est précoce. Place aux adaptations quotidiennes.

1- La règle des 3C

C’est une règle hyper simple à appliquer, alors pourquoi s’en priver ?

Pour l’illustrer, on va prendre une situation : c’est samedi soir, je suis censé rentrer à 23h mais je n’arrive qu’à minuit. Je suis paniqué à l’idée de me faire gronder, mais mes parents ne me disent rien.

Résultat : tout le système s’est écroulé. Si cette règle-là n’est plus applicable, alors qu’en est-il des autres ? Est-ce que toutes les règles sont à oublier ? Je me suis senti inquiété, pas protégé, perdu

Voyons comment la règle des 3C aurait pu aider.

 

Clarté : Expliquez les consignes ainsi que pourquoi elles sont importantes. Sachez que la justification « parce que je suis ton père et je te le demande» ne fonctionne pas. Il nous faut une vraie raison. Pour reprendre l’exemple, on pourrait dire « il faut rentrer avant 23h parce qu’après je vais me coucher et que je veux m’assurer que tu sois rentré », ou « parce que après ton cycle du sommeil va être déréglé », etc.

Cohérence : On ne fait aucune exception à la règle sans l’expliquer. Là par exemple, mes parents auraient pu m’expliquer que je ne me suis pas fait gronder en rentrant à minuit parce que ils n’étaient pas encore couchés et que donc ils m’ont vu rentrer avant de dormir, parce que c’est les vacances scolaires, parce que j’ai été sage, etc. J’aurais eu besoin de comprendre pourquoi il y avait eu une incohérence dans la règle, pour ne pas remettre en question toutes les autres par la suite.

Consistance : Restez un parent fidèle à vos valeurs. Si vous avez globalement toujours été contre certains grands principes (l’alcool, les copains/copines à la maison, ou je ne sais pas quoi), gardez ce cap.

2- La reformulation

On pense différemment, et parfois une phrase n’aura pas le même sens pour tout le monde.

C’est ce qui peut parfois poser des problèmes à l’école. Souvent, je finissais par rédiger plusieurs réponses et ajoutais une note pour préciser quelle réponse prendre en fonction de ce que la question voulais dire.

Voici un exemple :

L'importance de la reformulation

Reformulez votre question si vous voyez que votre petit zèbre ne comprend pas ou répond à côté de la plaque.

Ou alors, soyez extrêmement précis pour éviter les malentendus.

3- Stimulez sa créativité et sa curiosité

On va avoir beaucoup (beaucoup beaucoup beaucoup) de passions différentes pendant notre jeunesse.

Soyez sympa, encouragez-nous : un reportage, un jeu, des questions, une visite au musée. C’est à vous de voir.

Nos passions sont déjà vues comme bizarres à l’école, donc essayez de les rendre normales à la maison.

📞 Quelques contacts d’associations pour enfants précoces

Il y a pas mal d’associations en France avec des antennes locales.

Vous retrouverez les principales sur cette page.

👉🏻 Notez qu’elles sont aussi utiles pour l’enfant que pour le parent du zèbre. C’est un bon endroit pour échanger avec d’autres !

J’avais encore pas mal de choses à dire.

Alors cette newsletter continuera la semaine prochaine !

 

À très vite,

Paul

💡 NB : les sources et références sont disponibles pour les personnes inscrites à la newsletter. Pour recevoir les prochaines éditions, cliquez ici.