Comment détecter et soutenir son enfant précoce ?

 

Aujourd’hui, je m’intéresse à quelque chose qui me tient à cœur : comment les parents (ou du moins l’entourage) peuvent détecter puis soutenir leur enfant précoce ? En effet, j’avais parlé précédemment des caractéristiques de l’enfant zèbre. Néanmoins, il me semble plus que pertinent de revenir brièvement dessus afin de (1) permettre à mes lectrices adorées et lecteurs adorés de mieux interpréter la douance de leur enfant ainsi que ses besoins particuliers et (2) proposer, à mon échelle, quelques pistes pour une aide potentielle.

Dans cet article, nous allons donc commencer par définir le haut potentiel intellectuel pour ensuite déboucher sur les caractéristiques de l’enfant intellectuellement précoce. Ces caractéristiques nous donneront les clefs pour déceler le potentiel du jeune surdoué. Enfin, je vous proposerai quelques idées pour permettre aux enfants de s’épanouir et à leurs parents des oreilles attentives pour les soutenir et les orienter.

Comme d’habitude, il ne s’agit là que de mes conseils d’adulte surdoué pour les parents de petits zèbres. Ce n’est pas une vérité absolue, seulement un retour d’expérience.

Définition de l’enfant précoce

Les enfants précoces sont des personnes qui ont un quotient intellectuel supérieur à 130 sur l’échelle de Wechsler. Cela représente environ 2,5% de la population. Cependant, cette présupposée intelligence supérieure n’implique pas une haute intelligence comme on pourrait le croire. En réalité, les enfants intellectuellement précoces ont un fonctionnement cognitif différent. C’est pourquoi je n’aime pas trop le terme de précoce, qui tend à faire croire que ces élèves sont juste en avance. Non, ils sont différents.

Quotient intellectuel de l'enfant précoce

Ce nouveau fonctionnement intellectuel est très vaste et plus ou moins technique – c’est d’ailleurs tout le sujet de ce site. Malgré ce, j’aime bien le simplifier ainsi : les personnes à haut potentiel présentent deux aptitudes majeures et distinctives : (1) un haut potentiel intellectuel, et (2) un haut potentiel émotionnel.

Prenons les capacités intellectuelles d’abord. En quelques mots, le cerveau du surdoué possède des meilleures connexions nerveuses. Les flux nerveux circulent plus vites, plus intensément, et sont plus nombreux. De plus, les deux hémisphères du cerveau (analytique et créatif) communiquent bien mieux. Ce fonctionnement permet notamment des grosses modifications dans le secteur de la mémoire et de la pensée. Les idées sont liées différemment les unes aux autres.

Enfin, les capacités émotionnelles sont décuplées car l’enfant précoce est particulièrement sensible aux subtiles variations de son environnement. Il ressent et appréhende le monde différemment. On dit qu’il est hypersensible. Cette hypersensibilité peut également déboucher sur de l’hyperesthésie : les sensations des 5 sens sont douloureuses.

Comment détecter un enfant précoce ?

Le seul moyen sûr de détecter un enfant précoce est de lui faire passer un test de QI. En effet, seul un psychologue agréé pourra identifier les enfants à haut potentiel. Je mets cependant un petit astérisque sur le bilan psychométrique. Je ne suis pas convaincu par la validité totale et aveugle des tests de quotient intellectuel. De nombreuses variables entrent en considération, et peuvent faire varier le score sans pour autant justifier une baisse ou une hausse de l’intelligence.

Malgré tout, il est très important de détecter la douance chez un enfant précoce pour lui permettre de mieux comprendre le potentiel et les besoins spécifiques qui incombent. Chers parents, en cas de doute, je recommande donc d’accompagner l’enfant se faire tester. Attention par contre, le test de QI représente un coût non négligeable. Comptez facilement 2 à 300€, et potentiellement un enfant stressé ou anxieux à l’idée de passer des examens.

Quelles sont les caractéristiques d’un enfant précoce ?

Si vous n’optez pas pour le « véritable » test de quotient intellectuel (ce qui se comprend parfaitement), sachez qu’il existe quelques caractéristiques communes chez les enfants surdoués. Il est vrai que les difficultés scolaires (voir carrément l’échec scolaire) ou au contraire le saut de classe sont des clichés pour repérer des élèves précoces. D’accord, beaucoup sont repérés comme ça. Mais c’est uniquement parce que ces enfants « sortent de la norme », et on cherche donc une justification au phénomène. Beaucoup (et principalement les filles), arrivent à se conformer à la société et passent pratiquement inaperçus (j’en fais partie). Pour autant, malgré leur aspect caméléon, ils ont besoin d’un accompagnement particulier et d’adaptations pédagogiques.

J’ai regroupé ci-après les trois caractéristiques d’un enfant précoce que je trouve les plus importantes :

  1. L’hypersensibilité : l’enfant à haut potentiel est un être hypersensible qui ressent le monde avec plus d’intensité ;
  2. La créativité : malgré les clichés basés sur leur intelligence hors du commun, la personne surdouée fonctionne principalement à l’intuition et au ressenti (notamment « à cause » de son hypersensibilité). Ainsi, les enfants zèbres sont très créatifs que ce soit d’un point de vue artistique comme dans la créativité des solutions proposées à un problème ;
  3. Le décalage social : les élèves surdoués ont une vie intérieure riche. Ils sont extrêmement curieux, et peuvent s’intéresser à des sujets extrêmement variés que leurs camarades ont souvent du mal à comprendre. Ainsi, ils ressentent un grand sentiment de décalage avec les autres.

Pour approfondir votre recherche, je vous invite à passer le test enfant précoce.

L’enfant précoce est hypersensible

J’avais parlé rapidement en début d’article de la différence entre les deux hauts potentiels (intellectuel et émotionnel). Ici, on se trouve en plein dans la capacité émotionnelle du petit zèbre. En fait, l’enfant précoce capte (sans forcément s’en rendre compte) les petites subtilités de son environnement. Par exemple, lorsque j’allais à l’école, je me souviens un matin d’avoir été perturbé parce que les volets d’une maison devant laquelle je passais quotidiennement avait été repeints. J’ai mis un peu de temps avant d’identifier que c’était ce changement de couleur qui avait bouleversé mon quotidien, mais je me souviens vraiment de la sensation de quelque chose a changé, ça ne va pas.

L'enfant précoce perçoit les subtiles modifications de son environnement
L'enfant précoce a une grande sensibilité

Dans certains cas, il est aussi possible de développer de l’hyperesthésie (hypersensibilité sensorielle). Personnellement, je suis très vite ébloui par la lumière, ou alors les étiquettes de t-shirt me font horriblement mal, tout comme les coutures des chaussettes qui peuvent me faire vivre un calvaire si elles sont mal positionnées. L’idée, c’est que les sensations des 5 sens sont ressenties comme douloureuses.

Les enfants précoces font aussi preuve d’une grande empathie. Ils arrivent à percevoir les émotions des autres, sans qu’elle ne soient exprimées. Je pense que cela passe par une meilleure lecture des micro-expressions, des tonalités de la voix et du body-language. Enfin, quand on parle d’hypersensibilité, on ne peut pas ne pas évoquer l’hypersensibilité émotionnelle. Depuis tout petit, je suis une boule d’émotions. Un rien me blesse ou me rend heureux. En grandissant, j’ai compris que ces émotions étaient trop fortes par rapport aux autres. Du coup, petit à petit, j’ai appris à les intérioriser au point de ne presque plus les exprimer.

Les enfants précoces sont des personnes sensibles

L’enfant précoce est généralement créatif (créative)

Les deux hémisphères du cerveau des personnes à hauts potentiels communiquent très facilement. Ainsi, lors de la résolution d’un problème plutôt analytique (donc cerveau gauche), les enfants précoces ont tendance à faire fonctionner en même temps leur intuition (cerveau droit). Cela donne des réponses généralement plus créatives que la moyenne. En effet, ils font des associations d’idées différentes car ils ne vivent et ressentent pas le monde de la même façon. Ainsi, les connexions et liens de causalités peuvent paraître, pour certains, improbables.

Lorsque j’étais plus jeune, j’adorais essayer de trouver de nouvelles façon de faire les choses. Et pour ça, j’avais besoin de comprendre leur fonctionnement actuel. Par exemple, je me souviens avoir été absolument outré par mon emploi du temps de 6ème, au collège. Il n’était selon moi pas optimisé. Et de manière générale, tous les emplois du temps étaient mal optimisés. Pareil pour le fait de porter les bouquins de cours (super lourds !) de la maison au collège, puis de salle en salle, puis de retour jusqu’à la maison. Bref, je n’aimais pas ça. Du coup, j’ai lu et me suis renseigné sur la façon dont ce système était construit. Et j’en suis venu à la conclusion toute simple que, au lieu de chercher à alléger les bouquins pour avoir un sac à dos moins lourd, ou minimiser les déplacements dans les couloirs en ne se rendant que dans des salles proches, le plus simple était de faire se déplacer les professeurs et non plus les élèves. On aurait gagné (1) en durée des intercours, (2) en mal de dos à force de porter les sacs surchargés la journée, et (3) ça aurait forcé certains profs à digitaliser leurs cours et donc potentiellement pouvoir nous le filer à distance, en ligne, et ainsi gagner encore plus de temps.

Aujourd’hui, les écoles spécialisées pour les élèves doués mettent au point un parcours scolaire dans lequel la créativité a une place de plus en plus importante. Ainsi, pour accompagner son enfant précoce dans la douance et l’aider à s’épanouir je recommande de mettre en place des activités créatives à la maison ou dans son quotidien.

L’enfant précoce peut présenter un décalage social

Cette façon de voir et de ressentir le monde m’a très vite fait me sentir différent. Le sentiment de décalage social est arrivé. Parmi mes copains d’école, aucun ne prenait du temps pour calculer une meilleure optimisation des horaires scolaires ou pour aller au CDI entre midi et deux et apprendre de nouvelles choses. Aucun n’avait ma curiosité. En parallèle, j’avais l’impression que ma façon de ressentir les choses différait de celle des autres. C’est donc l’ensemble de mes intérêts différents ainsi que de ma sensibilité exacerbée qui m’ont fait me sentir en décalage social.

Plus je lis les aventures d’autres zèbres au sujet de leur enfance précoce, plus je remarque cette caractéristique similaire chez nous tous. Comme notre cerveau est branché différemment, nous avons du mal à être en adéquation sociale avec les autres. Notre vie intérieure est très riche. Nous sommes plus que curieux, et nos intérêts diffèrent des intérêts « normaux » d’un enfant de notre âge.

Je me permets de vous remettre sur le côté l’infographie vue sur un autre article et qui reprend les différents profils types d’enfants intellectuellement précoces. Comme vous pourrez le constater, tous ne présentent pas de décalage social. Néanmoins, tous ont des spécificités qui leurs sont propres.

Les 6 profils d'EIP

Vous voulez partager cette infographie ?

Aucun problème. Insérez juste le code ci-après sur votre site : 

<a href="https://connectthedots.fr/enfant-zebre/"><img src="https://connectthedots.fr/wp-content/uploads/2020/11/les-6-profils.jpg"/></a>

Quelques associations d’aide pour les parents et enfants précoces

Afin de vous aider dans l’accompagnement de votre jeune, voici une liste de trois associations pour les enfants précoces et au sein desquelles vous pourrez échanger avec d’autres parents et enfants qui rencontrent les mêmes problématiques. Si vous allez les rencontrer, n’hésitez pas à leur dire que vous venez de ma part, ça fait toujours plaisir.

Dans tous les cas, si vous avez des questions ou que vous souhaiteriez apporter une modification / précision à mes articles, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message. Vos retours me font toujours extrêmement plaisir !

Nom de l’association Site internet
AFEP (Association Française pour les Enfants Précoces) https://www.afep-asso.fr/index.php
ANPEIP (Association Nationale Pour les Enfants Intellectuellement Précoces) http://www.anpeip.org/
ALREP (Association de Loisirs, de Rencontres et d’Éducation pour les Enfants et adolescents Précoces) https://www.alrep.org/presentation.html
Quels signes pour remarquer un enfant précoce

Vous voulez partager cette infographie ?

Aucun problème. Insérez juste le code ci-après sur votre site : 

<a href="https://connectthedots.fr/enfant-zebre/enfant-precoce/"><img src="https://connectthedots.fr/wp-content/uploads/2020/11/Detecter-un-enfant-precoce.jpg"/></a>

Conclusion

Pour conclure, il n’y a pas de méthode miracle pour détecter un enfant précoce, si ce n’est de passer un test de QI. Seulement, comme on ne passe pas ces tests « comme ça, pour s’amuser », il faut au préalable avoir des doutes sur la potentielle douance de l’enfant (peut-être) précoce. C’est là que j’entre en jeu, en vous proposant trois caractéristiques des enfants surdoués qui devraient, selon moi, vous permettre de vous orienter.

Votre enfant démontre une forte sensibilité : cette sensibilité peut être remarquée dans un contexte sentimental et relationnel, comme dans le cas d’une sensibilité physique et sensorielle. Les bruits, la lumière ou les étiquettes des habits qui grattent sont généralement des signes répandus qui devraient vous faire pointer dans cette direction.

Votre enfant est créatif (créative) et curieux (curieuse) : il (elle) propose des nouvelles idées révolutionnaires (à son échelle) et peut s’intéresser à des sujets vastes et variés pour un(e) enfant de son âge. En parallèle, un vocabulaire et une sémantique riches sont des indices supplémentaires.

Votre enfant semble avoir un décalage social : ce décalage est a priori lié aux différences d’intérêts avec ceux de ses camarades. L’enfant peut tenter de gommer ce décalage en adaptant son comportement et son vocabulaire pour mieux se fondre dans la masse.