💡 Ceci est la newsletter du 21/03/22. Pour recevoir les prochaines éditions, cliquez ici.

Sommaire

Temps de lecture : 3 minutes

Vous le savez, j’adore parler de ce que je trouve dans les résultats d’études scientifiques. C’est mon dada. Mais cette semaine, j’ai décidé de chambouler le tout et de parler… de ce que je n’y ai jamais trouvé : le HPE. J’ai beau chercher, le Haut Potentiel Emotionnel n’apparait nul part (du moins dans aucune revue sérieuse). C’est un joli mélange entre une licorne et une sirène : beaucoup disent l’avoir vu, tout le monde sait de quoi il s’agit, mais personne ne l’a jamais photographié.

Thème : le HPE existe-t-il ?

  1. D’où vient le HPE ?
  2. Pourquoi le HPE n’est pas mesuré ?
  3. Quelle est la différence avec l’hypersensibilité ?
  4. Est-ce qu’il le sera plus tard ?

C’est parti pour l’email sympa de la semaine 💫

🎬 L’histoire du HPE : Haut Potentiel Emotionnel

D’où vient le HPE ? Ou plutôt, depuis quand est-ce que cette notion existe ?

Le Haut Potentiel Emotionnel arrive en même temps que la notion de Quotient Emotionnel (QE). Ce dernier arrive en 1987 dans un article de Keith Beasley. À cette époque, on se rendait compte que l’intelligence cognitive (le fameux QI) n’expliquait pas tout à elle seule, et donc on a découvert (ou plutôt « mis au point ») la théorie des intelligences multiples.

Le QE n’est qu’un joli nom bien marketé dont le but est de venir en opposition au QI. Le HPE suit très vite (dans cette même logique) pour s’opposer au HPI.

Différents modèles d’intelligence émotionnelle en découlent (encore une fois, vous noterez l’opposition voulue entre intelligence cognitive et intelligence émotionnelle). En 1995, Goleman sort son best-seller qui propulse l’idée aux 4 coins de la planète.

Et depuis, tout le monde a son mot à dire sur le sujet. Une simple recherche « HPE » sur Google propose près de 58 millions de résultats. Rien que ça.

Test HPE

Pour info, la recherche HPI ne débouche « que » sur 43,7 millions de pages. Un quart de résultats en moins quand même. Bim.

📐 Le problème avec les tests HPE

Mais alors, pourquoi est-ce qu’une chose qui déchaine autant les foules (ouais, j’emploie les grands mots) mais ne repose sur rien d’empirique (encore du jargon scientifique, je me lâche !) en arrive là ? Pour une seule et même raison : une histoire de mesure.

Les (pseudo) tests de détection du HPE qui existent à ce jour ne reposent que sur une seule chose : votre ressenti. Et cela pose un gros problème de subjectivité.

Je ne dis pas que vous n’êtes pas doué(e) pour identifier ce que vous ressentez. Mais vous conviendrez, j’en suis sûr, qu’on ne peut pas comparer les émotions de 2 personnes en ne se basant que sur ce qu’elles racontent.

Et ça, c’est un vrai problème pour mettre en place des recherches scientifiques sérieuses. Comment comparer les résultats entre eux ? C’est ce qui explique en grande partie l’absence d’études.

 

… Mais c’est aussi ce qui explique la prolifération du sujet. Si on ne peut pas le mesurer, tout le monde peut s’y reconnaître. Tout le monde, un jour ou l’autre, va « souffrir » ou « connaître une joie intense » ou « ressentir l’émotion de ses ami(e)s ». Et donc, un jour ou l’autre, tout le monde va être HPE.

Niveau business c’est imparable. Si tout le monde se reconnaît dans votre pitch de vente, alors vous pouvez vendre votre produit à l’ensemble de la population. 💸

🌱 Et l’hypersensibilité dans tout ça ?

… Bah oui Paul, ça existe ça non ? Je SAIS que je suis hypersensible !

En effet, l’hypersensibilité existe bien. Du moins, elle existe selon ma définition : elle a été prouvée à plusieurs reprises. Même si la partie emmergée de l’hypersensibilité peut être semblable au HPE, en dessous il y a de véritables différences par rapport à la norme. J’en avais parlé dans cet article sur le fonctionnement du cerveau hypersensible. Et puis des tests très sérieux (sans subjectivités) sont en train d’être développés pour la détecter.

 

Et la différence avec le HPE ? Mystère. Ça dépend de la personne à qui vous demandez. Comme à mes yeux le HPE n’existe pas, j’ai tendance à le grouper avec l’hypersensibilité. Un mot de plus pour parler de la même chose, pourquoi pas ? Après tout, il y en a plein pour parler des surdoués (HPI, zèbres, précoces, etc.).

🪄 Le HPE n’existe pas encore

Le mot-clef ici est encore. Et pour vous expliquer mon propos je vais prendre deux citations :

« La magie est une science qui n’a pas encore été mise en équation » Stefan Wul

« Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie » Arthur Clarke

 

Le fait que le HPE ne soit pas démontré aujourd’hui ne veut pas dire qu’il ne le sera pas demain.

Peut-être qu’avec un moyen de le détecter qui ne se base pas sur de la subjectivité on se rendra compte que le HPE est un vrai truc, et que j’ai dit beaucoup de 💩 dans cette newsletter. Qui sait ?

En attendant, gardez les yeux ouverts et faites toujours très attention à ce que vous trouverez sur internet ❤️

 

À mardi,

P

💡 NB : les sources et références sont disponibles pour les personnes inscrites à la newsletter. Pour recevoir les prochaines éditions, cliquez ici.